Le bilan chiffré de notre formation hospitalière dressé par le Pr Noël Emmanuel Essomba au cours de la fête du personnel fait état de 917 lits pour plus de 120 médecins spécialistes. Cella illustre les efforts consentis pour en faire un hôpital de référence.

Sur le plan humain, 1317 personnels y travaillent dont 120 médecins spécialistes (dont un professeur de neurochirurgie sur les 3 que compte le Cameroun), 42 médecins généralistes, formés et régulièrement recyclés. Au cours de la fête du personnel, le Directeur de cet hôpital, le Pr Noël Essomba a également dressé un bilan chiffré en termes de plateau technique.

« Des efforts remarquables effectués dans plusieurs domaines, notamment en chirurgie avec la présence de 12 blocs opératoires équipés et pouvant être utilisés simultanément. Le Service de réanimation modernisé compte 22 lits dotés de 22 respirateurs, monitorés par 6 médecins anesthésistes réanimateurs, compte parmi les plus prestigieux de la sous-région », se réjouit-il.

Des efforts qui se poursuivent en ophtalmologie où le plateau technique, insiste t-il, compte parmi les meilleurs. « Nous sommes dotés pour les explorations nécessaires en cardiologie, avec une Irm de 1.5 Tesla, un scanner de 128 barrettes, un scanner de 64 barrettes, un mammographe, deux radiographies numériques, deux échographes de dernière génération, un radiographe et échographe mobiles… Notre plateau technique en imagerie médicale est maitrisé par 5 médecins radiologues parmi lesquels un professeur titulaire », déroule le Pr Noël Essomba.

Une vue du pavillon Samuel Eto’o

Des acquisitions qui on contribué à faire baisser le taux de mortalité dans cet hôpital. Il est passé de 1,2% en octobre 2020 à 0,8% à ce jour (décembre 2021). Une baisse de la mortalité due également à la disponibilité des médicaments qui passe de 30% en septembre 2020 à 97% à ce jour. Des performances saluées par le ministre de la Santé publique, qui se réjouit des dispositions prises par le chef de l’Etat en faveur du système de santé. « De grandes actions ont été posées en faveur de notre système de santé qui dispose à ce jour d’une vingtaine de formations sanitaire de référence dont le plateau technique est aux normes conventionnelles en matière de soin d’excellence et parmi les meilleurs en Afrique au Sud du Sahara.», se réjouit Manaouda Malachie qui salue la bravoure des personnels médicaux qui sacrifient leur vie familiale et sociale, leur quotidien et leur propre santé pour garantir une santé paisible aux populations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.