47 personnes parmi celles faisant parti des délégations de la Coupe d’Afrique des Nations arrivées à Douala ont été consultées dans le pavillon Samuel Eto’o de l’hôpital Laquintinie.

Ledit pavillon a été spécialement aménagé et équipé pour la prise en, charge des joueurs, du staff technique, des arbitres, des médias étrangers et des officiels de la CAN. Au motif de ces consultations, figurent notamment les bilans d’avant-match. Parmi ces examens, on peut citer l’électrocardiographie (ECG), l’imagerie par résonnance magnétique (IRM) cardiaque, l’échographie du cœur, l’exploration cardiaque, la radiologie et les bilans sanguins.

Les footballeurs ont été consultés également pour diverses autres raisons, notamment pour les traumatismes d’après-match ou survenus pendant les entrainements, explique le Dr Louis-Paul Ondoa, chef de service de prise en charge personnalisée. Outre les sportifs, Un journaliste algérien a également été consulté pour une plaie par arme blanche, survenue à la suite d’une agression. Les officiels ont été consultés pour des indigestions alimentaires.

Outre cette délégation officielle de la CAN, les diverses autres mesures prises par cette formation hospitalière pour assurer une prise en charge rapide et efficace des malades et autres incidents qui auraient ou survenir à la suite des rencontres ont permis d’assurer une bonne veille pendant cette fête du football qu’a organisé le Cameroun.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.