La neurologue épileptologue explique les mesures à prendre pour éviter de graves conséquences sur la mère et sur l’enfant. C’était lors du symposium sur l’épilepsie organisé à l’hôpital Laquintinie de Douala à l’occasion de la journée mondiale de l’épilepsie.

 Quels sont les risques auxquels sont exposées les femmes épileptiques enceintes?

Lorsqu’une femme épileptique est enceinte, c’est un gros problème de santé publique. C’est une grossesse à haut risque parce que l’épilepsie est une maladie grave. Ce sont des femmes dont la prise en charge commence bien avant la grossesse pour éviter les complications liées à l’épilepsie. Surtout que ces complications touchent aussi bien la mère enceinte que le bébé qu’elle porte en son sein.

 De quelles complications s’agit-il?

Les complications sont entre autres les traumatismes, lorsque la maman fait des crises généralisées. Chez l’enfant, on peut avoir des retards de croissance, des anoxies cérébrales ainsi que des malformations surtout chez les mamans qui prennent des antiépileptiques…

Quelles sont les précautions à prendre par le personnel médical pour éviter ces complications ?

Pour éviter que le pire n’arrive, il faut que la femme enceinte soit suivie par son neurologue ou par son obstétricien ou sage-femme. Et cela bien avant la conception. Six mois avant la conception, on doit la mettre sous certaines molécules, notamment l’acide folique. La prise d’acide folique permet de prévenir les malformations de type neurale. Il faudra également, pour celles qui ont des crises contrôlées au bout de deux ans, voir s’il n’est pas possible d’arrêter le traitement.

Et pour arrêter le traitement, on va mettre sur pieds un protocole qui permettra d’arrêter progressivement le traitement, avant la conception, pour voir si ses crises d’épilepsie sont contrôlées ou si elles ne font pas de crises. Pour celles qui sont déjà sous traitement, essayer de leur donner le minimum de molécules possible. Si elle prenait deux ou trois antiépileptiques, il faut pouvoir revenir à une molécule, la moins toxique possible. Toutes ces mesures et précautions permettent de prévenir toutes les complications chez les mamans épileptiques enceintes et chez leurs enfants à naître.

Regardez la vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.