L’homme et la femme sont différents sur le plan émotionnel, biologique, fonctionnel, sensoriel, comportemental, affectif et sexuel. Le Dr Laure Menguene, psychiatre donne des pistes pour la bonne compréhension de l’un et de l’autre.

C’était la dernière présentation au programme de la journée du 8 mars 2022 à l’hôpital Laquintinie de Douala. Elle portait sur le thème “Femmes et émotions une particularité à savoir”. Elle a aussi été très la plus applaudie. Pendant l’exposé le Dr Laure Menguene, psychiatre et sous-directeur en charge de la promotion de santé mentale au ministère de la Santé Publique a ressorti les spécificités et les particularités de l’homme et de la femme.

Pendant ce symposium sur la santé de la femme organisé par l’hôpital Laquintinie à la faveur de la journée internationale de la femme, le Dr Laure Menguene a d’abord ressorti la différence sur le plan scientifique de l’homme et de la femme. “Tous sont égaux en dignité, mais, nettement différents dans leur nature, dans leur fonctionnement et dans leur besoin affectif. Une différence confirmée sur le plan scientifique. Donc scientifiquement, l’homme et la femme ne sont pas égaux”, prévient-elle.

Différence également sur le plan biologique du fait de la testostérone et de la progestérone. Ces hormones de la vitalité et de l’agressivité chez l’homme et de la douceur et tendresse chez la femme sont tout aussi opposés.

Dr Laure Menguene pendant son exposé à la salle Manaouda Malachie de l’hôpital Laquintinie de Douala

“Au niveau du cerveau, le cerveau de l’homme est différent de celui de la femme. Chez l’homme l’hémisphère gauche en charge de la pensée rationnelle (la logique, la raison, la déduction. L’analyse), est plus développé que l’hémisphère droit, lieu de la pensée émotionnelle. C’est pourquoi l’homme c’est la raison, la déduction, l’analyse. Malheureusement, il ne peut faire qu’une seule chose à la fois. Chez l’homme, la parole est localisée dans l’hémisphère gauche. Or chez la femme, les deux hémisphères sont identiques. C’est pourquoi elle peut faire plusieurs choses à la fois”

Dr Laure Menguene, psychiatre

Pendant l’exposé, les femmes ont pu avoir quelques réponses aux questions qu’elles se posent concernant les hommes. Le Dr Laure Menguene explique alors que le cerveau de l’homme fonctionne de manière très spécialisée. Ce qui justifie qu’il prenne du temps pour répondre aux questions ou pour résoudre des problèmes. Tout le contraire de le femme qui “parle en réfléchissant, ou avant de réfléchir. “C’est pourquoi on estime que la femme bavarde trop. Lorsque l’homme est calme, c’est qu’il réfléchit. Or lorsque la femme cesse de parler, c’est très grave. Il aurait mieux fallut qu’elle parle, parce-que c’est en parlant qu’elle se libère”, argue Dr Laure Menguene.

Et même sur le plan affectif, la femme a besoin de se sentir aimée, sécurisée, protégée. L’homme aime se sentir utile, valorisé et respecté. Sexuellement parlant, le Dr indique que le désir sexuel de l’homme est 15 fois supérieur à la celui de la femme. Si le désir sexuel de la femme varie en fonction de son état d’esprit, chez l’homme il ne respecte pas le même schéma. L’homme va être plus enclin au sexe s’il est stressé alors que la femme en aura moins quand elle n’est pas bien psychologiquement. L’on apprendra aussi de cet exposé que le point culminant de ce désir chez la femme se situe autour de 35 ans alors que chez l’homme il est entre 18 et 20 ans. La présentation du Dr Menguene a permis aux hommes et aux femmes présents de mieux cerner l’autre pour une cohabitation plus harmonieuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.