En visite à l’hôpital Laquintinie, le diplomate a inspecté le CTA des infections virales et d’autres services afin d’apprécier l’appui apporté par les partenaires américains dans la mise en œuvre des activités de lutte contre cette maladie.

Premier arrêt de l’ambassadeur des USA, le Centre de traitement agréé (CTA) des infections virales (Hôpital du jour). Sous la houlette de la coordinatrice dudit Centre, le Dr Marthe Liliane Mbenoun, le circuit du malade adulte est expliqué et présenté à l’hôte. Le compartiment des enfants séropositifs est également visité. Son Excellence Christopher John Lamora fait le tour complet du CTA et prend acte de l’étroitesse des locaux et des autres difficultés. La visite ponctuée par des échanges avec la coordinatrice du CTA et le directeur de l’hôpital Laquintinie dure une dizaine de minutes. Puis, le cap est mis sur d’autres services et pavillons de l’hôpital Laquintinie.


La présence de cet hôte de marque le mardi 12 avril 2022 n’est pas anodine. La visite de l’ambassadeur des USA à l’hôpital Laquintinie vise à apprécier l’appui apporté par les partenaires de longues dates du pays de l’Oncle Sam notamment le CDC (Centers for Disease Control and Prevention), la Fondation EGPAF, UNAIDS et le partenaire GHSS dans la mise en œuvre des activités de lutte contre le VIH/Sida sur financement CDC/PEPFAR. Elle vise également à prendre connaissance des progrès réels dans les interventions visant à aider les populations à connaître leur statut ; pour ceux qui sont testées positives, à avoir accès au traitement et autres soins ; et pour celles qui sont sous traitement, de voir la proportion ayant une charge virale indétectable.

Contrôle total de l’épidémie

Selon Christopher John Lamora, le gouvernement américain souhaite que le Cameroun atteigne le contrôle total de l’épidémie. Ce qui passe par l’optimisation de tous les efforts pour surmonter les défis afin de se concentrer sur les interventions qui aident le plus à progresser vers l’atteinte de cet objectif. ” Ce partenariat entre les USA et l’hôpital Laquintinie dure depuis plusieurs années. Depuis 2010, nous avons déjà dépensé plus de 700 millions de dollars américains (environ 350 milliards Fcfa) pour la santé des camerounais”, précise l’ambassadeur. Le directeur de l’hôpital Laquintinie de rajouter que les partenaires américains ont pesé de tout leur poids dans l’accompagnement de cet hôpital pendant la pandémie de coronavirus. Grace à ces partenaires, l’hôpital Laquintinie a également bénéficié, d’après le Pr Noël Emmanuel Essomba, de l’équipement des laboratoires tant sur le plan de la normalisation de la qualité que sur les équipements de pointe pourtant sur la chaîne de froid ; des appuis techniques à travers de nombreuses formations, et dans l’équipement des laboratoires.


Au terme de cette visite, le Dr Noël Emmanuel Essomba a sollicité l’agrandissement des espaces de prise en charge des patients VIH. Il a aussi plaidé pour les laboratoires de biologie moléculaire pour permettre d’accroître les performances. L’hôpital Laquintinie entend également améliorer tous les indicateurs de performance de lutte contre le VIH Sida, et développer de nombreux pôles de d’excellence, notamment en chirurgie conventionnelle.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.