Sacré deux fois meilleur brancardier en trois ans de service, il reste pourtant fortement marqué par l’état dans lequel arrivent certains blessés qu’il reçoit au quotidien.

Lorsqu’il parle de l’accueil des accidentés qui arrivent aux urgences de l’hôpital Laquintinie de Douala, son visage s’assombrit par moments. Les souvenirs des centaines de blessés qu’il a accueillis, réceptionnés et transportés sur son brancard défilent dans sa tête. Les uns dans un état plus piteux que les autres. Brice Tafre se souvient particulièrement de l’image de cette jeune fille, la quinzaine à peine entamée, broyée par un camion.

« En 2020, j’ai été traumatisé par le cas d’une fillette de 15 ans, accidentée qui nous est parvenue. Son image reste présente dans ma mémoire jusqu’aujourd’hui. Ses deux membres inférieurs complètement écrasés par un camion. Elle respirait encore. Je l’ai transporté pour les urgences. Mais, elle est morte quelques minutes après. Cela m’a fait très mal. Des images de cette nature, nous en voyons énormément. Ces images nous traumatisent. Nous sommes parfois traumatisés jusque dans notre sommeil. Et parfois pour dormir, je suis obligé de lire la bible pour trouver un peu de sommeil », explique Brice Tafre, le regard hagard.

Des cas tristes qui ne l’empêchent cependant pas de faire son travail avec amour, passion et dévouement, comme ce 8 avril 2022.

Brancardier, un métier qui a ses défis

Assis dans la salle des brancardiers, en compagnie de deux de ses collègues, Brice Tafre se dirige immédiatement vers le portail des urgences lorsqu’il entend klaxonner à l’entrée. C’est un taxi. A l’intérieur, trois passagers, dont une maman du troisième âge assise à l’avant. Venu à sa rencontre, le brancardier se saisit du carnet médical de la patiente, se dirige vers les urgences et revient la minutes d’après. Il prend un fauteuil roulant sur lequel il fait asseoir la malade qu’il conduit vers le personnel médical. Son quotidien est rythmé par les va-et-vient entre la salle des brancardiers et le service des urgences où il dirige les patients, blessés et malades qui arrivent. Parfois à un rythme soutenu. « Nous recevons en moyenne une cinquantaine de malades par jour aux urgences. Dans la nuit, cela varie entre 30 et 40. Le vendredi, beaucoup de cas d’accidentés nous arrivent », explique celui qui a toujours rêvé d’une carrière autour de la médecine.

Brice Tafre, meilleur brancardier hôpital Laquintinie

Titulaire d’un Baccalauréat C, Brice Tafre a d’abord travaillé comme agent d’entretien dans une société brassicole. Mais, soucieux de faire du bien autour de lui, il se rapproche de sa génitrice, en service à l’hôpital Laquintinie et lui fait savoir son désir de faire une formation médicale. Un dossier est composé et déposé à l’hôpital. Quelques temps après, Brice Tafre est appelé, et formé comme brancardier. Un travail qu’il effectue depuis 2019 avec beaucoup de dévotion. « Brice est toujours disponible. Il est toujours parmi les premiers brancardiers à intervenir lorsqu’un véhicule ou une moto arrive avec un blessé ou un malade», fait savoir un vigile en service aux urgences de l’hôpital Laquintinie. Des valeurs qui ont sûrement favorisé sa désignation comme meilleur brancardier, en 2020 et en 2021, sur la trentaine de brancardiers que compte cette formation hospitalière.

Depuis 2020, Brice Tafre est également major des brancardiers. Une reconnaissance de son travail bien fait. « Le brancardier est la vitrine de l’hôpital. C’est nous qui recevons les malades lorsqu’ils arrivent aux urgences. Le brancardier doit avoir un grand cœur. Il reçoit des blessés, des malades qu’il ne connait pas et dont il a l’obligation de bien les prendre en charge. Il doit travailler avec amour et délicatesse », note t-il, soutire aux lèvres. Des conseils que ce jeune trentenaire donne également à ses collègues pour les motiver, afin que l’un d’entre eux remporte le prix du meilleur brancardier, pour l’année 2022.

4 Replies to “Brice Tafre: cœur d’ange, bras de secouriste”

  1. Continu ainsi mon petit frère, le meilleur reste à venir. Que Dieu le médecin par excellence soutient les malades et tous le personnel de cet hopitale.

    1. Hôpital Laquintinie 3 mois ago

      Merci

  2. Merci à toute l’équipe de l’hôpital Laquintini, qui bosse dur pour rehausser l’image de la médecine et la valeur de la vie.
    J’apprécie grandement les nouvelles que vous nous faites parvenir, bon courage et surtout pérennisez tout ce que vous faites de bien.

    1. Hôpital Laquintinie 3 mois ago

      Merci à vous pour ces mots d’encouragement

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.