Sur ce besoin mensuel estimé, la quantité disponible dans cette formation hospitalière tourne autour de 1000 poches.

Ça ne se bouscule pas à la banque de sang de l’hôpital Laquintinie de Douala ce 14 juin 2022. A l’occasion de la journée du don de sang, juste quelques donneurs bénévoles sont présents. Ils sont venus marquer de leur présence cette journée et encourager les uns et les autres à faire don de leur sang.

« Nous sommes venus comme d’habitude encourager les gens à donner un peu de leur sang, et célébrer les donneurs de sang. Donner son sang est un geste qui peut sauver des vies. Le sang qu’on donne peut plus tard sauver son enfant, son parent, un ami, voir, soi-même. C’est pourquoi il est bon que le sang soit toujours disponible à la banque de sang de l’hopital Laquintinie de Douala », note le président de l’association des donneurs bénévoles de sang, Chrétien Kuetche Talla

Un sang qui n’est pas toujours disponible dans cette formation hospitalière. Tenez. « Pour ce qui est du don du sang à l’hôpital Laquintinie, les besoins estimés sont autour de 6000 poches par mois. Or, actuellement, nous tournons autour de 1000 poches par mois. C’est pour dire que c’est très insuffisant pour couvrir les besoins réels de l’hôpital », déplore le chef de service de la banque de sang, le Dr Christiane Medi Sike. Une situation rendue encore plus compliquée par le nombre très réduits de donneurs bénévoles.

Donner du sang c’est sauver des vies

« En termes de donneurs bénévoles, l’hôpital est à moins de 1% de donneurs bénévoles. Donc, 99% de donneurs sont des donneurs de remplacements ; des personnes qui, parce qu’elles ont besoin de sang, viennent avec d’autres personnes pour remplacer le sang qu’ils ont pris à l’hôpital. Or, l’idéal pour une banque de sang, c’est d’avoir 100% de donneurs bénévoles, donc, des personnes qui viennent tous les trois ou quatre mois volontairement donner leur sang »

Dr Christiane Medi Sike, chef service banque de sang hôpital Laquintinie de Douala

Un déficit que même les stratégies mises sur pied ne parviennent pas à combler. Parmi celles-ci, des campagnes mobiles et fixes pour avoir le maximum de donneurs de sang ; des cartes de donneurs de sang offertes aux personnes qui donnent leur sang, pour les encourager à le faire, et présentant de nombreux avantages. Les dites cartes exemptent par exemple le donneur de sang de l’obligation d’avoir deux donneurs de substitution s’il doit subir une transfusion sanguine. Ce d’autant plus que trouver un donneur éligible n’est pas toujours aisé, au regard des conditions à remplir pour donner du sang. « Il faut être âgé entre 18 et 65 ans ; avoir au moins 50kg ; avoir une situation physiologique particulière. Et donc, pour une femme, ne pas être enceinte, ne pas allaiter, ne pas être avoir ses menstrues », précise le Dr Christiane Medi Sike d’après qui les groupes les plus disponibles sont le O+ et A+, et les plus rares sont les groupes AB négatif et O négatif.

2 Replies to “Transfusion sanguine: l’hôpital Laquintinie a besoin de 6000 poches de sang par mois”

  1. Je serai ravie de faire partie des donneurs bénévoles d’ici quelques temps

    1. Hôpital Laquintinie 3 mois ago

      Merci d’avance John

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.