Cette pratique de plus en plus observée a pourtant des effets sur le plan de la chirurgie qui peuvent être fatals.

La dépigmentation cutanée n’est pas sans conséquences sur la santé des personnes qui s’adonnent à cette pratique. Le Dr Alphonse BATCHOM, chirurgien, fait savoir qu’elle a de graves conséquences sur la peau. Des conséquences qui sont de plusieurs ordres.

« Les personnes qui font la dépigmentation peuvent avoir une immunodépression puisque les corticoïdes vont attaquer les défenses immunitaires du corps humain ; elles peuvent avoir des problèmes hormonaux du fait de l’altération ou de la perturbation de la sécrétion de certaines hormones ; mais, surtout, cela fragilise la peau. Le derme et l’hypoderme vont se trouver amoindris, fragiles, rendant difficile ou compliquant la bonne cicatrisation après un acte opératoire », informe le chirurgien.

77 % des femmes au Nigéria, 59 % au Togo, 35 % en Afrique du Sud,
27 % au Sénégal et 25 % au Mali utilisent des produits éclaircissants. 

LIRE AUSSI: Dr Alphonse Batchom: le chirurgien qui voulait devenir pilote

D’après le Dr Batchom, si la peau au niveau de la zone qu’on veut opérer n’est pas de bonne qualité au moment de refermer l’incision par laquelle on est passé pour pratiquer l’acte chirurgical, elle pourra s’infecter, étant donné que le patient est déjà immunodéprimé. La peau peut également s’infecter d’autant plus que le patient peut avoir une altération métabolique, endocrinienne ou d’une hormone qui peut entrainer un risque infectieux majeur ; elle peut également cicatriser dans de mauvaises conditions du fait qu’elle déjà été altérée. Donc, la dépigmentation va avoir des problèmes sur le plan chirurgical à trois niveaux, insiste le chirurgien:

1-Au niveau de la structure de la peau qui peut être endommagée et aura du mal à bien cicatriser ;

2-En entrainant une baisse de l’immunité

3- Une altération du système endocrinien pouvant être le lit d’une infection qui pourra compliquer ou aggraver l’acte opératoire.

De manière générale, la dépigmentation n’est pas recommandée en chirurgie, parce qu’elle peut être dangereuse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.