A travers les réunions de concertation pluridisciplinaire qui se tiendront chaque mardi, il sera question de fédérer tous les maillons de la chaîne de lutte contre le cancer pour une meilleure prise en charge des patients.

L’hôpital Laquintinie de Douala peaufine sa stratégie de lutte contre le cancer. Le mercredi, 10 août 2022, la salle de réunion de néphrologie a abrité la séance de travail de lancement officiel des Réunion de concertation pluridisciplinaire du cancer (Rcp – cancer – Hld). La rencontre qui a réunie les chefs de département, les chefs de service et les différents acteurs impliqués dans la prise en charge des patients souffrant de cancer vise à améliorer le traitement de ces patients.

” L’hôpital Laquintinie étant un hôpital de référence universito-hospitalier, il était important pour nous d’encadrer l’activité de la prise en charge des malades de cancer, d’abord au niveau du diagnostic pour avoir les équipes pour le diagnostic, qu’il soit biologique, radiologue ou anapathe. Ensuite de pouvoir, de manière pluridisciplinaire et collégiale, prendre en charge les cancers, pour ne plus qu’on voit des cas de prises en charge isolées dans les spécialités. C’est cette complémentarité dans les spécialités qui va permettre de garantir une bonne prise en charge efficace et efficiente des cancers”, explique le conseillère médicale, Dr Marie Solange Ndom Ebongue.

LIRE AUSSI: Pr Jean Paul Engbang: “le nombre de malades de cancer a presque doublé en 10 ans”

L’initiative vise également à constituer une base de données chiffrées et documentées sur le cancer. “Il est également questions de pouvoir enregistrer, documenter tous nos cas de cancer, pour qu’à base de ces données chiffrées, nous puissions être un socle pour orienter un plaidoyer basé sur des cas, étant donné que ces cas sont de plus en plus nombreux dans notre formation sanitaire”, insiste t-elle. L’hôpital Laquintinie se voulant un hôpital universitaire il est de bon ton de s’arrimer à la politique de santé recommandée par le Chef de l’État en créant un cadre de concertation idoine pour lutter contre le cancer.

Au cours de la réunion, les médecins de divers services et spécialités étaient présents. Des échanges dirigés par Pr Engbang, cancérologue, par le Pr Essome, gynécologue et par la conseillère médicale ont permis d’élaborer les premières bases de la stratégie à mettre sur pied. Quelques recommandations ont été arrêtées. C’est par exemple la création d’un forum pour toutes les parties prenantes de cette réunion. Ladite réunion se tiendra tous les mardis à 13h, au pavillon Samuel Kondo, en présence des spécialistes de renom. L’hôpital Laquintinie ayant en son sein un Pr de gynécologie, un Pr de chirurgie oncologique, un oncologue et deux anapathes. L’hôpital dispose aussi d’un plateau technique qui permet de faire de Laquintinie une référence dans le diagnostic et le prise en charge des cancers au Cameroun.

LIRE AUSSI: Pr Henri Essomè: “Le dépistage du cancer du col est gratuit à l’hôpital Laquintinie”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.