C’est le fruit du mémorandum d’entente avec la Healthcare Travel Management de l’Inde représenté par son Directeur le Dr Alekn Sharma et le Pr Noël Emmanuel Essomba, Directeur de l’hôpital Laquintinie de Douala.

Cette convention va permettre à l’hôpital Laquintinie de se doter d’une salle de cathétérisme cardiaque pour la coronarographie et la rythmologie ( traitement des artères et des troubles de rythme cardiaques) et d’un accélérateur linéaire pour le traitement des cancers. L’hôpital Laquintinie de Douala est résolument tourné vers son émergence.

Ainsi, afin d’avoir une parfaite maîtrise de ces appareils de pointe, une équipe, composée entre autres de cardiologues, d’oncologues, de pharmaciens, s’envolera dans les prochains jours pour l’Inde. Pendant leur séjour, ces spécialistes seront formés à l’usage de ces appareils.

Ainsi, afin d’avoir une parfaite maîtrise de ces appareils de pointe, une équipe, composée entre autres de cardiologues, d’oncologues, de pharmaciens, s’envolera dans les prochains jours pour l’Inde. Pendant leur séjour, ces spécialistes seront formés à l’usage de ces appareils. Le Mémorandum d’entente permettra également à l’hôpital Laquintinie de peaufiner l’usage de la télémédecine.

LIRE AUSSI: The laquintinie hospital is expanding its care offer in interventional cardiology and cancerology

Au final, l’objectif du Mémorandum d’entente ainsi signé est de permettre une collaboration à long terme entre les deux formations hospitalières. Elle permettra également la formation et le recyclage du personnel médical et paramédical, ainsi qu’un transfert de compétences. Cette convention facilitera également au besoin les évacuations sanitaires à coûts réduits, lorsque la nécessité se fera sentir. Des campagnes de santé seront organisées par les deux hôpitaux avec la présence des praticiens indiens à l’hôpital Laquintinie afin de renforcer le diagnostic et la prise en charge immédiate de certaines pathologies.

Dr Alekn Sharma de la Healthcare Travel Management de l’Inde
et le Pr Noël Emmanuel Essomba, Directeur de l’hôpital Laquintinie de Douala.

En se dotant d’une salle de Cathétérisme cardiaque et d’un accélérateur linéaire, l’hôpital Laquintinie devient l’un des principaux centre de traitement de pathologies cardiaques et des cancers en Afrique-subsaharienne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.