Conserver les aliments lorsqu’on dispose d’un réfrigérateur ou d’un congélateur semble banal. Pourtant certaines règles doivent être respectées afin qu’ils gardent toutes leurs propriétés nutritives. Tips et astuces avant, pendant et après la congélation ou la réfrigération .

La congélation et le dégivrage Ils peuvent varier en fonction du type d’aliment. “Lorsqu’il faut manger un repas pendant plusieurs jours, comme c’est généralement le cas, après la cuisson, mettre le reste au frais, et le lendemain, retirer juste la quantité qu’on va manger et réchauffer. On laisse le reste au frigo. Mais la conservation d’un aliment au frigo ne doit pas dépasser trois jours.  Si la durée de conservation est longue, il faut poursuivre la conservation au congélateur “, explique Dr SEN MOUVERA Mariama, diététicienne.

Il est noté que lorsqu’on conserve certains aliments au congélateur, leurs fibres perdent leur valeur nutritive. C’est le cas de la tomate. “Vous verrez que la tomate conservée au frigo et celle conservée au congélateur sont différentes en tout point. Celle conservée au congélateur se ramollie, alors que celle du frigo reste intacte “, note-t-elle avant de poursuivre.” poursuit-t-elle. Il vaut donc mieux acheter ses tomates en petites quantité et les conservé au réfrigérateur. Pour ce qui est des pattes alimentaires par exemple, lorsqu’on les mange, le reste doit être mis au frais. Et au moment de manger plus tard, on le réchauffe à la vapeur, en le mettant par exemple dans une passoire au dessus d’une eau bouillante.

LIRE AUSSU: Alimentation : ce que doit contenir les gamelles des enfants

Pour ce qui est du poisson qui est une protéine, le dégivrer et le congeler à nouveau ne sont pas conseillés. ” Habituellement lorsqu’on achète le poisson frais, on le dégivre, le nettoie avant de le congeler à nouveau. Ce qui n’est pas indiqué. Lorsqu’on achète du poisson frais, une fois à la maison, il faut le conserver tel quel, sans le dégivrer “, fait savoir Dr SEN MOUVERA Mariama. Réchauffer un repas plusieurs fois n’est également pas indiqué, note la diététicienne d’après qui les protéines par exemple ont des liaisons appelées peptidiques, lesquelles se brisent au fur et à mesure qu’on réchauffe le poisson, qui finit par perdre sa valeur nutritionnelle. Idem pour les huiles de cuisson, à l’instar de l’huile de palme qui est idéal à l’état brut, mais qui, réchauffé plusieurs fois, peut être Source de plusieurs maladies telles que les cancers. Ne l’oublions pas, une bonne santé c’est aussi avant tout une bonne alimentation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *