Performance: les chiffres qui font l’hôpital Laquintinie

Le bilan chiffré de notre formation hospitalière dressé par le Pr Noël Emmanuel Essomba au cours de la fête du personnel fait état de 917 lits pour plus de 120 médecins spécialistes. Cella illustre les efforts consentis pour en faire un hôpital de référence.

Sur le plan humain, 1317 personnels y travaillent dont 120 médecins spécialistes (dont un professeur de neurochirurgie sur les 3 que compte le Cameroun), 42 médecins généralistes, formés et régulièrement recyclés. Au cours de la fête du personnel, le Directeur de cet hôpital, le Pr Noël Essomba a également dressé un bilan chiffré en termes de plateau technique.

« Des efforts remarquables effectués dans plusieurs domaines, notamment en chirurgie avec la présence de 12 blocs opératoires équipés et pouvant être utilisés simultanément. Le Service de réanimation modernisé compte 22 lits dotés de 22 respirateurs, monitorés par 6 médecins anesthésistes réanimateurs, compte parmi les plus prestigieux de la sous-région », se réjouit-il.

Des efforts qui se poursuivent en ophtalmologie où le plateau technique, insiste t-il, compte parmi les meilleurs. « Nous sommes dotés pour les explorations nécessaires en cardiologie, avec une Irm de 1.5 Tesla, un scanner de 128 barrettes, un scanner de 64 barrettes, un mammographe, deux radiographies numériques, deux échographes de dernière génération, un radiographe et échographe mobiles… Notre plateau technique en imagerie médicale est maitrisé par 5 médecins radiologues parmi lesquels un professeur titulaire », déroule le Pr Noël Essomba.

Une vue du pavillon Samuel Eto’o

Des acquisitions qui on contribué à faire baisser le taux de mortalité dans cet hôpital. Il est passé de 1,2% en octobre 2020 à 0,8% à ce jour (décembre 2021). Une baisse de la mortalité due également à la disponibilité des médicaments qui passe de 30% en septembre 2020 à 97% à ce jour. Des performances saluées par le ministre de la Santé publique, qui se réjouit des dispositions prises par le chef de l’Etat en faveur du système de santé. « De grandes actions ont été posées en faveur de notre système de santé qui dispose à ce jour d’une vingtaine de formations sanitaire de référence dont le plateau technique est aux normes conventionnelles en matière de soin d’excellence et parmi les meilleurs en Afrique au Sud du Sahara.», se réjouit Manaouda Malachie qui salue la bravoure des personnels médicaux qui sacrifient leur vie familiale et sociale, leur quotidien et leur propre santé pour garantir une santé paisible aux populations.

Hôpital Laquintinie : le personnel médical distingué

Une centaine de médecins et d’infirmiers ont reçu diverses médailles et distinctions honorifiques des mains du Minsanté, pour magnifier le travail effectué pour le rayonnement de l’hôpital.

L’hôpital Laquintinie de Douala (HLD) était en fête le vendredi 17 décembre 2022. A la faveur de la célébration organisée par la direction à l’honneur du personnel médical de cette formation sanitaire, des médailles ont été décernées à quelques-uns d’entre eux.

Ainsi, dans la catégorie de Médailles d’honneur du travail, une soixantaine d’entre eux ont reçu des médailles en Argent. Egalement, 8 médailles en Vermeille et trois en Or. Les efforts consentis par l’actuel Directeur de cette formation hospitalière et par son prédécesseur pour le rayonnement de cet hôpital ont également été reconnus. C’est dans cet élan que le Pr Louis Richard Njock a été élevé à la dignité de Commandeur de l’ordre de la valeur par le ministre de la Santé publique (Minsanté). Le Pr Noël Essomba a été élevé à la dignité de Chevalier de l’ordre national de la valeur, ainsi que le Pr Kuaté Tegue Calixte Rodolphe. Sept (07) autres membres du personnel de cet hôpital ont également été fait Chevalier de l’ordre du mérite camerounais.

Au cours de cette cérémonie, des prix de l’excellence ont également été remis aux travailleurs de cet hôpital, tout poste confondu, récompensant ainsi les meilleurs dans chaque poste. Dans une ambiance festive et des cris de joie, le meilleur personnel brancardier, Agent de sécurité, Agent de surface, le meilleur personnel administratif, personnel paramédical, personnel médical et le meilleur personnel de l’année 2021 ont reçu des prix pour leur abnégation au travail. La pluie de distinctions s’est également étendue aux vainqueurs des différentes épreuves sportives organisées dans le cade de la célébration du 90ème anniversaire de l’HLD. Ainsi, le finaliste (l’équipe de la Crtv) et le vainqueur du mini tournoi de football (l’équipe de l’HLD) ont reçu leur prix, tout comme les vainqueurs des épreuves du bras de fer, de jeu de dame, de tir à la corde.

A travers ces différentes distinctions et récompenses, le ministre de la Santé Publique a appelé l’ensemble du personnel médical, paramédical et médico-sanitaire à plus de travail, afin de continuer à faire rayonner l’hôpital Laquintinie de Douala. Le Pr Noël Essomba de rajouter qu’à l’hôpital Laquintinie de Douala, “le malade est roi”.

Revivez la cérémonie en vidéo

CAN 2021: un dispositif d’accueil des malades à l’hôpital Laquintinie

Le circuit CAN et le plan Blanc permettent respectivement une prise en charge rapide du personnel de la CAF et du flux important des usagers pendant cette compétition.

L’hôpital Laquintinie de Douala est prêt pour parer à toute éventualité en ce qui concerne la prise en charge des malades et autres blessés pendant la Coupe d’Afrique des Nations (CAN). Cette formation hospitalière a mis en place deux dispositifs devant permettre la prise en charge des patients souffrants de divers maux et de l’afflux massif des blessés pouvant provenir des stades à l’issue des rencontres. Un circuit de la CAN a tout d’abord été créé. « La première disposition a été la création d’un circuit CAN. Le Comité d’organisation de cette compétition qui a exigé la mise en place d’un circuit pour le personnel CAF (joueurs, encadreurs, membres du staff technique des équipes, et membres de la CAF) en cas de maladie pendant cette compétition », note le Dr David Mekolo. Ledit circuit, explique ce médecin anesthésiste urgentiste, commence par le pavillon Samuel Eto’o pour la réception des malades CAF pendant la CAN. En cas d’hospitalisation, 12 lits ont été réservés dans le pavillon Samuel Nkondo, tout comme une chambre Vip a également été retenue à cet effet au service de réanimation, ainsi que deux blocs opératoires également apprêtés à leur égard.

Image d’archives, le ministre de la Santé Publique Manaouda Malachie
en visite à l’hôpital Laquintinie de Douala

Pour cette compétition qu’accueille le Cameroun dès le dimanche, 09 janvier 2022, un plan blanc a également été mis sur pied. « L’hôpital dispose d’un Plan Blanc ou Plan d’afflue massif des blessés pendant cette compétition. Il peut arriver qu’au cours ou à la fin d’un match, qu’on ait un afflue massif de blessés suite à une bousculade, par exemple. L’hôpital dans ce cas active le Plan Blanc ou plan d’afflue massif. C’est un plan de riposte en cas d’arrivée d’un nombre important de blessés dépassant la capacité d’accueil habituelle de l’hôpital qui devrait dans ce cas réagir promptement », explique Dr David Mekolo. Outre ces deux dispositifs, le travail a dores et déjà été réorganisé dans cette formation hospitalière, avec un renforcement des équipes, du planning de travail et du planning de garde dans les différentes services sensibles que sont les urgences, la réanimation, le service d’hospitalisation, le laboratoire, la pharmacie, la radiologie.

Pour ce qui est du transport des blessés ou accidentés pendant cette compétition, l’hôpital a mis en place des ambulances qui vont aider dans le dispositif à la circulation et à la prise en charge des patients. Au moins six ambulances seront disponibles à cet effet. En ce qui concerne la prise en charge du COVID-19 pendant cette compétition, le plan national de prise en charge de cette pandémie sera appliqué. Des mesures qui sont déjà effectives au sein de l’hôpital Laquintinie de Douala, depuis le 1er janvier 2022.

Photo : Service des urgences de l’HLD